VOTE | 316 fans

#212 : Et si le sauveur n'existait pas

Titre VO : Beyond Here Lies nothin’
Titre VF : Et si le sauveur n’existait pas

Ecrit par : Alexander Woo
Réalisé par : Michael Cuesta

Premiere diffusion US : 13 septembre 2009
Premiere diffusion FR : 5 Janvier 2010

Résumé : Maryann prépare son ultime sacrifice bestial et Sookie sera la Demoiselle d'Honneur de cette noce sanglante ...
Pendant ce temps, Sophie-Anne conseille à Eric de surveiller Bill. Jason mène Andy dans une abîme héroïque et Hoyt tente de résister aux nombreuses insultes de Maxine. En réfléchissant à ce qu'il peut faire pour sauver Sookie des griffes de la ménade, Sam met sa confiance et sa vie entre les mains des alliés des plus improbables.

Popularité


5 - 2 votes

Vidéos

Petite discussion entre Eric, la Reine Sophie-Anne et Hadley

Petite discussion entre Eric, la Reine Sophie-Anne et Hadley

  

Plus de détails

Dans la chambre de Gran, Sookie voit avec horreur Lafayette avec des yeux noirs s’avancer vers elle et lui dire d’enlever ses vêtements. Elle se déshabille et se retrouve en sous-vêtements, terrifiée. Il lui donne une toge. Puis il l’emmène au rez-de-chaussée où Maryann porte la robe de Maryann de Gran et est entouré de femme en toge avec les yeux noirs. « Tu vas être ma demoiselle d’honneur » dit-elle à Sookie, qui est autant enragé que effrayé.

Sookie promet qu’elle ne laissera pas Maryann s’echapper, mais la ménade est plus intéressé par les étranges pouvoir de Sookie. Maryann ordonne à toutes des demoiselles de sortir et pousse Sookie à lui révélé ce qu’elle est et comment elle peut faire de l’électricité de ses mains. La serveuse n’a pas de réponse mais Maryann s’en fiche - Sookie sera un parfait appât pour attiré Sam dans le sacrifice.

Au manoir de la reine, Eric joue au joue ennuyeux du Yahtzee, attendant son ouverture pour posé des questions sur la ménade. Sophie-Anne a d’autre préoccupation, telle que de savoir comment Bill est au courant qu’elle fait vendre du sang de V par Eric. Elle se jette sur lui et montre ses crocs. Il lui jure que Bill n’a aucune idée qu’elle est impliquée, il lui dit qu’il s’occupera de Bill, la reine accepte son assurance.

Jason et Andy se glisse vers la fête à la vieille maison Stackhouse. Jason, se sentant comme un héro en action avec une arme dans la main, donne une arme à Andy, qui est honteux de dire qu’il n’a jamais tué personne. Les deux hommes se mêlent à la foule. Mais ils ne sont même pas arrivés au porche que les pouvoir de Maryann leur a transformé les yeux en noir.

A l’intérieur de la maison, Maryann oblige toutes les filles participant à la cérémonie à lécher l’œuf géant qui représente la fertilité pour son rituel. Sookie, écœuré, est obligé de faire pareil, mais elle défie toujours Maryann en lui disant que son Dieux ne viendra pas. Jason arrive et dit à Maryann que le vaisseau est arrivé. Et lorsque Sookie refuse de coopéré, elle menace de tuer Jason.

A l’extérieur, Bill arrive avec Sam dans les bras. Le vampire offre à Maryann son vaisseau en échange de Sookie, et bien que Sookie crie, il donne Sam. La foule devient plus agité et commence à chanter pendant que Sam est accroché à une planche et placer devant le totem. Sookie crie tandis qu’Eggs plante le couteau de cérémonie de Maryann dans le torse de Sam. Lorsque Sookie regarde Sam dans les yeux, elle est choqué de recevoir un message mental: distrait Maryann! Dans la confusion, Sookie renverse le totem et regarde Maryann, qui est dans une rage absolue. Avant que Maryann est le temps de tuer tout le monde autour d’elle, un taureau géant s’approche. Son Dieu est arrivé. Elle lui ouvre ses bras et la bête l’encorne, déclenchant un flot de sang noir. Juste quand elle va rendre l’âme, un sacrifice volontaire pour son Dieu, l’animal change de forme… en Sam. Il enlève son bras du torse de Maryann, avec son cœur noir dans les mains.

Bill explique que Sam a bus de son sang pour pouvoir guérir, il s’excuse de n’avoir pu lui révéler ses plan. Sookie court vers la maison, en même temps Bill et Sam partage un moment étrange mais agréable. Les habitants sont finalement sortis de la transe de Maryann, étonné de la scène autour d’eux. Sookie leur ordonne de partir de sa propriété, et va à l’intérieur. Tara à l’intérieur tente de rassurer Eggs, qui a trouvé ses mains pleine de sang. A l’étage, Bill tient Sookie dans ses bras jusqu’au levé du soleil.

Le lendemain à Merlotte’s, tout le monde essaie de trouvé une raison pour le trou noir général, des expérimentation pharmaceutique aux aliènes. Sam aussi contribue à une rumeur: de la vodka périmée. Mais la plupart des habitants sont prêts à retourner à la normal - sauf Eggs qui est torturé par la culpabilité de ses actes qu’il ne se souvient pas. Il attrape Sookie dans le parking et la supplie de l’aidé à retrouver la mémoire, comme elle a fait pour Tara. Espérant atténué ses souffrances, elle l’aide. Mais lorsque Eggs revoit Miss Jeanette, Daphne et Sam tous tué de ses mains, il s’enfuit, totalement bouleversé.

Plus tard dans la nuit, Eggs revient au bar avec le couteau et supplie Andy de l’arrêter pour meurtre. Lorsque Jason sort et trouve Eggs menaçant l’agent de police, il fait feu et atteint Eggs en plein dans la tête, le tuant sur le coup. Andy prends l’arme et dit à Jason de s’enfuir avant que qui que ce soit le voit. Les personnes du bar sortent pour voir ce qui se passe, Tara court vers le corps de son petit-ami en hurlant.

Bill se prépare pour son rencart, tout comme Jessica qui lui dit qu’elle veut s’excuser auprès de Hoyt à sa maison. Bill lui dit que le jeune homme serait un fou de ne pas accepter ses excuses. Il part pour le restaurant français en souhaitant à Jessica une bonne nuit. A l’autre bout de la ville, Hoyt laisse sa mère pour aller arranger les choses avec Jessica. Mais son ex est à un arrêt de camionneur en train de se faire un snack de minuit.

Le rencart de Bill se passe comme il l’avait souhaité. Les deux sont seuls dans le restaurant Bill a réservé. Et à la fin du dessert, Bill sort une petite boite. « Miss Stackhouse, voulez-vous me faire l’honneur de devenir ma femme? ». Sookie lui dit qu’elle n’est même pas sur d’être humaine et encore moins d’être prête à se marrier. Elle lui demande un moment seule dans les toilettes. Elle réalise en se regardant dans le miroir qu’elle aime Bill et qu’elle veut se marier avec lui. Elle sort en vitesse pour allé lui dire « Oui!! Je le veux! ». Mais elle est accueilli par une pièce vide, où Bill a été remplacé par une chaise par terre et d’évident signe de bataille.

 Scene 1: Sookie, Lafayette, Tara, Eggs, Maryann

 

Chez Sookie ……… Sookie hurle, on la voit à travers les yeux de Lafayette (vison trouble).

 

Lafayette : Elle veut que tu descendes l’œuf.

Tara : oui.

Lafayette : tout de suite !

Sookie : Tara (prend délicatement l’œuf). Tara qu’est ce que tu fais ?

Tara : il arrive, ca veut dire qu’il arrive. (Eggs grogne, il est heureux).

Sookie : Tara, Tara arrête ! (Tara se déplace avec précaution, l’œuf dans les mains, Eggs la suit).

Sookie : Lafayette, poussin, c’est moi, Sookie ton amie, je sais que tu m’entends, bat toi.

Lafayette : (elle le saisit au bras pour pénétrer son esprit) Prépare la pour Bromios, prépare la pour Dentritês, prépare la pour Eleuthérios. (Il enlève la main de sookie, qui recule). Enlève tes vêtements !

Sookie : Quoi ? Tu te rends compte de ce que tu dis.

Lafayette : Le sang d’un vampire millénaire coule dans tes veines, alors enlève tes vêtements ! Prépare la pour Dentritês, prépare la pour Eleutherios, prépare la pour Bromios, Prépare là pour Dentritês, prépare là pour Eleutherios, prépare la pour Bromios.

Sookie enlève sa robe, Lafayette se rapproche d’elle, son visage descend le long de son corps et sort une robe d’un sac en papier qui se trouve à ses pieds.

Lafayette : enfile ca maintenant (Sookie attrape la robe et s’habille rapidement) prépare la pour Bromios, Prépare la pour Dentritês, prépare la pour Eleutherios.

Lafayette la fait descendre de force les escaliers.

Une voix : aller descendez vite, dépêchez vous.

Arrivé dans le salon, plusieurs femmes toutes habillé en blanc s’affairent autour de Maryann.

Lafayette : la voila, apprêtée comme vous l’avez demandé.

Maryann se retourne et enlève son voile.

Maryann : ohh, juste a temps bravo.

Sookie : (contrariée et furieuse) bon sang ! Qui vous a autorisé à mettre la robe de mariage de ma grand-mère ?

Maryann : bienvenue ma sookie ! Je suis fière que tu sois ma demoiselle d’honneur.

Sookie reste perplexe devant le spectacle qui se joue devant elle.

 

Generique

 

Scène 2 : Sookie, Maryann, Eggs, tara, Jane

 

Dans le salon de Sookie.

 

Sookie : Eggs lâche moi (sookie se débat)

Eggs : ne lutte pas, laisse le te prendre.

Sookie : je me suis assez fait prendre comme ca ces derniers temps. (Maryann regarde la scène imperturbable).

Maryann : chochotte! on ne t’a pas prise, on t’a emprunté. Tu es l’objet prêté qui va avec le bleu, le neuf et l’ancien. (Tara, Jane et Arlène continuent d’âpreté Maryann).

Arlène : je suis quoi moi ?

Sookie : vous n’avez pas le droit de porter cette robe.

Maryann : je sais j’aurai du te demander la permission avant, mais tu étais introuvable. De toute façon elle ne t’aurait servie à rien.

Sookie : soyez maudite !

Tara : oh.

Maryann : je t’en prie ! Ne soit pas si négative, pour moi c’est un grand jour.

Sookie : vous êtes dans ma maison, et ses filles sont mes amies, même, Jane bodhouse.

Jane : je t’adore aussi, tu me donne toujours un rab de cornichon.

Sookie : je ne sais absolument pas ce que vous leurs avaient fait, ni comment vous vous y êtes prise, mais vous pouvez être certaine que je ne vous laisserez pas faire !

Maryann : les filles, vous voulez bien, aller aider a la préparation du buffet. Il me faut un peu t’intimité avec ma demoiselle d’honneur.

Jane : tu viens Lafayette.

Maryann : et rapportez des feuilles de vigne (tous sortent). Toi aussi Eggs, vas y, elle ne peut pas s’enfuir. (Maryann s’approche de Sookie).

Maryann : je suis toute a toi, lâche toi sur moi.

Sookie : que je lâche quoi ?

Maryann : de l’électricité ! Refait moi ca.

Sookie : je ne peux pas, ca ne m’étais jamais arrivée avant, je ne sais même pas ce que c’était.

Maryann : je n’avais jamais rien ressentie de tel, on aurait dit que la nature jaillissait en feux du bout de tes doigts.

Sookie s’approche de Maryann, tend ses mains vers son visage, se concentre, comme rien ne se passe, elle lui donne un coup.

Maryann : c’est très décevant ! Tu ne fais pas le moindre effort.

Sookie : je n’ai pas d’électricité qui me sort des doigts ! Je ne suis qu’un être humain.

Maryann : tu n’arrête pas de dire ca, mais si tu étais un être humain (Maryann se met en transe, Sookie à un mouvement de recul) tu devrais déjà être sous ma domination. Aller dit moi tout, ce sera notre secret, tu es quoi ?

Sookie : je suis une serveuse et vous, vous êtes quoi bordel de merde.

 

Scene 3 : Hoyt, Mme Fortenberry

 

Chez Hoyt ……… Mme Fortenberry  chante et danse dans la cuisine. Hoyt s’est endormi sur un fauteuil du salon. S’en apercevant Mme Fortenberry  récupère son plat et se dirige vers la porte, elle se prend les pieds dans une ficelle qui est accrochées au bras de Hoyt et le réveille, il se précipite dans la cuisine.

 

Hoyt : Maman non (attrapant sa mère).

Mme Fortenberry : (elle se débat) tu te rends compte, enfermer ta mère dans sa propre maison, sale Norman Baytse.

Hoyt : tu sais quoi ? Je vais prendre toutes les saloperies que tu as raconté sur papa et sur moi, et je vais mettre tout ca dans une petite boite et faire comme si rien ne c’était passer.

Mme Fortenberry : Ce qui est sur le point d’arriver est plus important que tes états d’âmes ! Un dieu descend sur terre pour nous sauver, est ce que t’a petite cervelle atrophiée est capable de comprendre ca !

Hoyt : tu ne bouge pas d’ici !

Déterminée, elle se retourne, attrape quelque chose qu’elle jette sur Hoyt, puis cours vers la porte, mais Hoyt la rattrape

 

Scene 4 : Sookie, Maryann

 

Dans le salon de Sookie …. Maryann est entrain de confectionner une couronne avec des fleurs et des feuilles.

 

Maryann : essaie de te souvenir, n’a tu jamais ressentie une présence surnaturel flotter au dessus de toi ?

Sookie : si! Celle de dieu.

Maryann : (rires) donne lui le nom que tu veux, mais ne le confond pas avec celui que vénère les humains. Mais au fond de ton cœur tu le sais déjà.

 

Flashback

La scène du 102 : Sookie entrain d’envoyer avec une force prodigieuse une chaine autour du cou de Mack Rattray. 

 

Retour dans le salon

Sookie : soit ! Que suis-je d’après vous.

Maryann : tu es manifestement plus qu’une humaine, je me nourrie d’énergie humaine et je n’arrive pas a cerner la tienne et ca, c’est rarissime ! Mais dans cette ville cela ne l’est pas tant que ca.

Sookie : Sam ! Vous vous mariez avec Sam.

Maryann : (Offensée) pitié ! Mon époux est un dieu. Sam n’est qu’un cadeau de mariage. Oh, ca fait si longtemps que j’attends ce moment (Maryann les larmes aux yeux). Pardon Sookie, je suis si émue et si nerveuse que je vais gâcher la fête.

Sookie : comment vous êtes certaine qu’il viendra ce soir.

Maryann : (Maryann se reprend) le contexte est extrêmement favorable et mon offrande sacrificielle est en route.

Sookie : Sam ne vous a rien fait.

Maryann : il est l’hôte absolue, il m’est apparu nu, dans la pureté originelle tel qu’elle était représentée par la statue de mon dieu a sa naissance, j’aurais du le sacrifier sans perdre un instant mais je l’ai sottement laissé filé.

Sookie : par sacrifice, vous voulez dire que vous allez lui arracher le cœur.

Maryann : c’est la nourriture des dieux, mon époux vas se régaler, c’est ce met délicat qui lui insuffle l’énergie vital.

Sookie : vous n’attraperez jamais Sam ! Il sait comment vous échapper.

Maryann : c’est la raison pour laquelle tu es la ! C’est le destin (Maryann s’avance vers Sookie qui recule en même temps) tout comme Sam Merlotte est celui qui me ramènera mon mari, toi ma chère, tu es celle qui me ramènera Sam Merlotte (Sookie s’assoie sur une chaise acculée) a la seconde ou il apprendra ou tu te trouve, il accourra comme un chien,(Amusée) peut être même,  en chien ! (Maryann pose la tête de Sookie la couronne qu’elle vient de faire) voila, oh si c’est pas magnifique.

 

Scène 5 : La reine, Eric, Laodice, Hadley

 

Chez la reine …………. Eric s’est joint a la partie de Yatsé commencé lors de l’épisode précédent.

 

Eric : combien de temps dure ce jeu ?

La reine : on s’arrête à 5 millions.

Hadley : elle a une sacrée longueur d’avance (l’air blasé).

La reine : j’ai de la chance c’est tout ! Le Yatsé est le jeu le plus démocratique au monde. Vous avez beau être socialement (désignant Eric), physiquement (désignant Hadley) et intellectuellement (désignant Laodice) inferieures a moi, vos chances son équivalentes aux miennes ! Une véritable bouffée d’oxygène dans cette société ou tous repose sur les rapports de dominé et dominant. Oh Eric, a ce propos, j’ai appris pour ton créateur (elle récupère les dès), c’est moche !

Eric : merci (elle lance les dès), votre majesté est très

La reine : ohhh, Yatsé !

Hadley : c’est le sixième d’affilé !

Laodice : c’est de la magie, ce n’est pas possible !

La reine : je ne triche pas moi ! ca n’aurai pas d’intérêt. Désolé qu’es ce que tu disais ?

Eric : je remercié sa majesté pour sa gentillesse, ainsi que

La reine : oh, ah oui ca me revient, tu savais qu’il y avait une ménade dans le comté de Parish ?

Eric : c’est la raison pour laquelle je viens voir votre majesté.

La reine : à ta place je ne me mêlerai pas de ca ! Contente-toi de faire ce que tu sais faire. J’ai bourré le mou de Compton de tout le blabla folklorique que j’ai accumulé au fil des siècles, mais qui sait si c’est parole d’évangile ou de la merde en boite. En plus je crois qu’il est mono gamme avec son humaine.

Eric : il est éperdument amoureux d’elle en effet.

Hadley : c’est vrai ? (la reine lui jette un regard noir)

La reine : oui, pourquoi ca ne m’étonne pas ? Elle a un truc. T’est pas amoureux d’elle toi ?

Eric : je n’aime pas les humains.

La reine : elle n’est pas entièrement humaine, l’a tu déjà gouter ?

Eric : je n’en ai pas eu l’occasion.

La reine : n’essaie même pas ! Jamais ! Un vampire qui tombe amoureux, c’est déjà un de trop.

Eric : oui, bill Compton à le chic pour s’attirer des problèmes.

La reine : (prise dans ses pensées) hum, c’est le cas de le dire. Comment ce fait t’il qu’il soit au courant que je te fais vendre du sang de vampire ? (Eric a l’air étonner, la reine est contrariée), mes gardes ont les oreilles qui traînent.

Eric : je suis désolé votre majesté il est impossible.

La reine : c’est une très mauvaise nouvelle !

Eric : il ignore que c’est vous qui fournissez.

La reine se jette sur Eric et le plaque au sol tous crocs dehors

La reine : j’espère pour toi ! Je t’en tiendrai personnellement responsable (elle approche sa bouche  de celle d’Eric et l’embrasse avec fougue, Eric sort ses crocs) ah ! les voila (elle passe rapidement sa langue sur l’un deux), ils sont si charmant. Tu es le vampire le plus vieux et le plus puissant de mon royaume, mais si je voulais, je pourrai me faire des boucles d’oreilles avec tes crocs. Suis-je clair ?

Eric : je vais m’occuper de Bill Compton personnellement (Eric se redresse légèrement pour embrasser la reine).

Laodice : raclement de gorge. A votre tour de faire un Yatsé

La reine se rassoit. Eric reste un instant allongé pour reprendre ses esprits, puis se rassoit a son tour. Il prend les dès, les lancent et les regardent hésitant.

La reine : t’est qu’un vrai naze !

 

Scène 6 : Andy, Jason, Terry

 

Andy et Jason marchent sur un chemin qui mène à la maison de Sookie.

 

Andy : t’est sur que tu veux y aller sans renfort.

Jason : c’est toi mes renforts, on est en opération spéciale, frappe chirurgicale, totale précision. Dit bonjour a mon petit copain, Asta la vista baby, j’adore l’odeur du vernis a ongle au petit matin.

Ils arrivent devant la maison et s’arrêtent en retrait, une foule danse autour d’un feu dans le jardin, chantent, crient fond de la musique.

Andy : putain de chiotte.

Jason : faire ca dans la maison familiale, ca vas leur couter très chère (Jason s’avance, Andy le retient).

Andy : woh, tu vas foncer comme ca là dedans, on n’est pas assez nombreux.

Jason : on s’en fou (en levant ses pistolets) on a nos potes de notre coté, prend ca.

Andy : heu … je n’ai jamais tué quelqu’un de ma vie.

Jason : tu vois cette maison, elle est dans ma famille depuis 150 ans, je ne resterai pas les bras croisés pendant qu’une horde de débiles saccage l’héritage de ma grand-mère.

Andy : ouais, mais ce n’est pas la maison de MA grand-mère.

Jason : mais elle est dans la ville que t’a juré de protéger (il attrape Andy par le cou) c’est dans des moments comme celui-ci que les nôtres ont besoin d’hommes fort (front contre front), et ses hommes fort, c’est nous ! Alors on fonce….

Rosie : oh inspecteur Bellefleur, baisez moi.

Un homme : oh allé dégagez.

Andy: Jason?

Jason : Andy? (Terry attrape Jason)

Terry : personne ne voit la mariée avant la cérémonie (Terry repousse Jason).

Jason : quoi ?

Terry : Faut pas entrée dans la maison !

Andy : Jason ?

Jason : Andy ! (il essaye de lever son fusil).

Terry : arrête de te débattre, arrête je te dis.

Jason : Andy ! (plusieurs personnes se jettent sur Andy, il est encerclé, ils le mettent a terre) Andy, ou est ce que tu es ?

Andy : Ici ! (Jason se retourne, Andy est envouté) dieu il arrive ! (Andy donne un coup de poing a Jason ce qui l’envoute).

Jason : putain ouais ! (il attrape la première personne qui passe et l’embrasse)

 

Scène 7 : Bill, Sam

 

Au Merlotte’s

 

Sam : c’est bon, ils dorment dans la caravane, Lisa était si inquiète pour sa mère qu’elle n’arrivait pas à s’endormir.

Bill : si tu m’avais laissé les hypnotisés, ils dormiraient depuis longtemps !

Sam : souffle exaspérer

Ils se fixent mais restent a bonne distance l’un de l’autre, Bill est déterminé, Sam résigné.

Bill : tu es au courant qu’il y a une ménade parmi nous ?

Sam : oui, je suis au courant oui.

Bill : tu es conscient que c’est pour toi qu’elle est la ?

Sam : ca ne m’a pas échappé.

Bill : Sookie et moi on a besoin de toi pour en finir avec elle.

Sam : (avançant vers Bill) si je pensais que la solution était de me livrer a Maryann je l’aurais fait depuis longtemps. Qui nous dit qu’elle s’arrêtera quand je serais mort, un tueur ne s’arrête pas de tuer d’un seul coup. Vous en savait quelque chose !

Bill : mais rester sans rien faire n’est non plus une option acceptable. Tu dois venir avec moi.

Sam : votre option ne me motive pas des masses (Bill s’avance rapidement vers Sam).

Bill : ne t’imagine pas que je te laisse le choix ! (il sort ses crocs)

 

Scène 8 : Sookie, Maryann, Arlène, Lafayette, Jane, Tara, Andy, Jason

 

Dans le salon de Sookie …… Arlène lèche l’œuf qui est bariolé de sang, ils sont tous assis en cercle.

 

Sookie : vous pouvez me dire d’où viens cet œuf ? C’est vous qui l’avez pondu ? (elle est attachée sur une chaise)

Maryann : Mais non idiote ! C’est un œuf d’autruche, symbole de fertilité.

Jane : tu dois boire le sang (Jane lui présente une coupe).

Maryann : (Sookie est dégoutée et réticente) tu es la demoiselle d’honneur tu te dois de lécher l’œuf.

Arlène : tu vas le lécher oui ! (Sookie obtempère, Maryann est aux anges).

Lafayette : oh oui, seul le sang le fera venir.

 

A l’extérieur la foule danse, chante, Bill tiens Sam.

 

Dans le salon, Maryann viens de lécher l’œuf, tous jubilent.

Lafayette : Regardez-moi ca. (Jason et Andy entrent dans la maison).

Jason : Madame, votre hôte vient d’arriver.

Lafayette : ca y est c’est bon, c’est bon ! (Maryann est émue).

Sookie : oh Jason, non !

Jason : Sookie ! Tu es, magnifique !

Maryann : les filles le moment est enfin venu.

Jane : cris hystériques (elles se lèvent et se dirigent vers le hall d’entrée).

Maryann : allé vient ! (elle détache Sookie).

Sookie : je refuse de participé a un rite aussi maléfique !

Maryann : oh ! Toi ! Tu es son frère ? Peut être que je vais te tuer (elle attrape Jason au cou).

Sookie : je viens ! Mais promettez moi de ne faire de mal a personne.

Maryann : Fait en sorte qu’elle se tienne bien. On y va !

Jason : (il empoigne fermement Sookie pour la lever) Bouge-toi !

Sookie : aie, mais tu vas me casser le bras !

Jason : me provoque pas ou je le fait.

 

Scène 9 : Sookie, Maryann, Bill, Sam, Lafayette, Tara, Jason, Andy, Terry, Eggs, la foule

 

Dans le jardin de Sookie ... des gens jouent la marche nuptiale au violon. Les demoiselles d’honneurs descendent les marches, ensuite Jason qui tient sookie, puis Maryann (Andy porte la traine de la robe, la foule l’admire). Maryann se place devant l’autel sacrificiel. Bill contient Sam.

 

Bill : Ménade !

Sookie : Bill, je peux savoir ce que tu fais ?

Bill : j’ai apporté ton offrande.

Maryann : oh, mon hôte délicat et exquis.

Bill : je t’en fais cadeau en échange de Sookie.

Sookie : non ! Elle va le tuer.

Sam : et je ne suis certainement pas le dernier !

Maryann : rend la au macchabé, elle ne nous ais de plus d’aucune utilité.

Sookie : Bill ! Tu ne peux pas la laisser tuer Sam (Jason donne Sookie a Bill et attrape Sam).

Bill : je suis désolé mais c’est la seul solution.

Sam : ne me touche pas sale con !

Sookie : (se libère des bras de Bill, attrape la main de Sam) Sam non ! (Bill la rattrape et l’éloigne) lâche moi bill !

Sam : Emmène la loin d’ici, je ne veux pas qu’elle me voit mourir. (Eggs présente Sam a Maryann).

Maryann : je te serais a jamais reconnaissante.

Sam : je ne fais pas ca pour toi.

Maryann : mes amis, il est à vous (Hurlements de joie. Deux hommes emmènent Sam).

Sam : lâchez-moi, merde !

Sookie : c’est ca ! Ce que ton contact vampire t’a conseillé de faire. Livrer mon ami Sam.

Bill : Sookie tu dois me faire confiance.

Maryann : invoquons notre dieu (Lafayette pose une tête de taureau au sommet de l’autel)

Lafayette : le dieu a corne, vénérez le bande de salopes (tous se prosternent).

Maryann : apportez l’œuf sacrificiel !

Andy : il arrive, il arrive.

Tara vas poser l’œuf dans une cavité au centre de l’autel.

Maryann : je te salue Dionysos.

La foule : nous te saluons Dionysos.

Maryann : Bacchus.

La foule : Bacchus.

Maryann : bromios.

La foule : bromios.

Maryann : Eleutherios.

La foule : Eleutherios.

Maryann : Dendrítês.

La foule : Dendrítês.

Maryann : tous ses noms te désignent ! oh dieu a corne. En se jour bénie de notre mariage cette offrande symbolise la renaissance de notre dieu (elle regarde la foule captivée qui est a ses pied). Enfant, les titans jaloux l’ont découpé et dévoré en lui épargnant le cœur, ce cœur fut sauvé par sa sœur bien aimée Pallas Athéna qui le fit renaitre en le déposant dans le ventre bienveillant de sa mère (elle se retourne vers l’autel). oh chère mère bientôt tu recevras le cœur qui rendra ton œuf fertile, et ton fils, notre vénérer dieu a corne ressuscitera et se dressera a ta place

Reprise de la marche nuptiale, tous acclament. Sam revient attaché et bâillonné sur une planche porté par 4 hommes

Sam : au secours ! Aidez-moi.

Sookie : (qui se débat et hurle) non ! Arrêtez !

La foule regarde le cortège avancer.

Sam : au secours ! Au secours !

Sookie : Sam ! (ils redressent la planche, Sam fait face a la foule).

Maryann : enfin ! (elle s’approche de Sam) après une longue attente il est a toi mon dieu (un couteau en or s’approche).

Sookie : arrêtez ! Non !

Maryann : tu as de la chance Sam ! Tout le monde rêve de donner un sens a sa minable petite vie. Oh rare sont ceux qui y parviennent.

Terry : ca viens ce sacrifice !

La foule : arrache-lui le cœur ! Sacrifiez-le !

Sookie : Sam sert toi de tes pouvoirs !

Bill : toi ! Utilise le tiens.

On donne le poignard a Eggs

Eggs : merci.

Eggs plante le poignard dans le cœur de Sam.

Sookie : Sam ! (Sam agonise, la foule est euphorique)

Sookie : (effondrée, en larme) Sam.

Maryann : apporte moi le sang (Eggs sort doucement la lame et la présente a Maryann, elle en prend sur son doigt) oh,oh,oh oui c’est bien lui l’hôte (elle est transportée et se met du sang le long du coup) mon seigneur c’est bien lui l’hôte qui nous réunira enfin !

Sam par télépathie : Sookie (elle lève la tête vers lui) Sookie.

Sookie : (elle se relève pour le rejoindre) Sam, oh Sam. Je suis désolé, tellement désolé.

Sam par télépathie : tais toi et écoute moi. Détruit l’œuf !

Sans perdre de temps, Sookie se précipite vers l’hôtel, prend l’œuf et l’explose par terre. La foule est scandalisée).

Tara : elle a tué l’œuf sacré.

Sookie : il n’est pas sacré, rien de tout ca n’est sacré au contraire c’est satanique. (Maryann est toujours transportée)

Sookie se jette sur l’hôtel et essaye de le reversé, des éclaires violets sortent de ses mains … il se bascule et s’éclate au sol. Maryann réalise enfin se qui se passe la foule hurle.

Maryann : comment ose tu SABOTER MON OFFRANDE (elle se dirige vers ce qui reste de l’autel) Seigneur Dionysos pardonne moi. (Elle se retourne vers la foule) permet moi de les sacrifier jusqu’au dernier pour te venger (elle se met en transe, La foule hurle de douleur)

Sookie : arrêtez ! Vous allez les tuer ! (Maryann s’arrête)

Maryann : c’est ta faute s’ils meurent !

Elle plonge ses mains dans le sol, grogne, regarde Sookie méchamment, puis ressort ses mains transformées en d’énormes serres griffus, elle s’élance pour attraper Sookie, qui déjà se précipite dans la forêt, Maryann la poursuit

Sookie : bill !

 

Elle crie ……  trébuche et tombe, Maryann au dessus d’elle lève une de ses mains … elle est stoppée par un beuglement, Maryann et Sookie regardent dans la direction du bruit ……… Un énorme bœuf sort du noir, Maryann est captivée , le bœuf s’avance vers elle, ses mains reprennent apparence humaine.

Maryann : mon seigneur, mon époux (elle s’avance vers lui) oh tu es venu, je suis tienne mon doux amour (ils s’avancent l’un vers l’autre, elle lui tend les bras …… il s’arrête, elle vient le touché) nous sommes enfin réunis (elle le caresse) viens a moi.

Elle recule, écarte les bras et s’offre a lui …. Il s’approche …. Et lui enfonce une corne dans le ventre

Maryann : je suis celle qui doit être sacrifié, c’est moi l’hôte ! Oui, je meurs avec joie (il la transperce littéralement) je t’appartiens (la corne disparait, la main de Sam apparait et lui arrache le cœur …… elle reste debout stupéfaite …….) il n’y avait pas de dieu (Sam broie le cœur dans sa main et elle se désintègre. Sookie est ahurie).

 

Scène 10: Sookie, Sam, Bill, Jason, Tara

 

Les yeux noires disparaissent, la foule retrouve ses esprits, ils se dévisagent perdus, Eggs vois ses mains pleine de sang.

 

Sookie : (se jette dans les bras de Sam) Sam, Eggs t’avais tué !

Sam : non, il a faillit (bill sort du bois, très faible, Sookie le rejoint et il s’effondre dans ses bras).

Bill : Sookie, elle est morte ?

Sookie : oui je crois.

Bill : comment va Sam, il a eu besoin de plus de sang que je ne pensais ?

Sookie : il va bien.

Bill : je lui avais promis de le guérir en lui donnant mon sang, c’était le seul moyen d’en finir avec elle.

Sookie : Chuttt, je comprends (Sam récupère ses vêtement sur la route et se rhabille).

Bill : je suis désolé de t’avoir tant contrarié, j’aurais aimé que tu puisses lire dans mes pensées (Sam reviens vers eux).

Sookie : Sam tu étais prêt a mourir pour nous.

Sam : Bill m’avait fait la promesse que ca n’arriverai pas, mais c’est vrai que si ca avait mal tourné, je m’étais préparé a la mort.

Tara et Jason arrivent, ils regardent le cadavre décomposé de Maryann.

Jason : oh la vache ! (il se retourne vers Sookie) on l’a eu ? (Sookie dit oui de la tête, puis se lève et prend tara dans ses bras).

Sookie : tu te rappel de quelque chose ?

Tara : (en pleure) non ! On a fait du mal, hein ?

Sookie : Bill, débarrasse toi de la dépouille, enterre la ou tu veux je m’en fou. Jason, Sam, aidez ses pauvres gens a rentrer chez eux.

Jason : je veux d’abord savoir ce qu’il s’est passé !

Sookie : plus tard Jason! Du vent ! virez tout le monde de ma pelouse.

Bill récupère Maryann, Jason et Sam s’en vont. Sookie sert tara dans ses bras.

Sookie : Chutt ! C’est fini maintenant.

Tara : j’ai comme le pressentiment que ce n’est pas fini.

 

Scène 11 : Hoyt, Mme Fortenberry

 

Chez Hoyt ……… Ils sont dans le salon, sa mère assise dans un fauteuil et Hoyt accroupi a sa tête posée sur les genoux de sa mère.

 

Hoyt : ca vas aller maman, t’inquiète pas, tout vas bien (il se redresse, sa mère est perdu mais désenvouté). Oh merci, merci mon dieu !

Mme Fortenberry : on est rentrés comment ?

Hoyt : quoi tu te souviens de rien ?

Mme Fortenberry : la dernière chose dont je me souvienne, c’est d’avoir rencontré ta rouquine de vampire, ensuite j’ai (elle se passe la main dans le coup, enlève le pansement) elle, elle, elle m’a pas mordu quand même ? T’a pas laissé ta vampire boire mon sang ! Comment est ce que tu as pu faire passer cette fille avant ta mère ?

Hoyt : ce n’est pas vrai ! Elle t’a mordu d’accord ! Mais aussitôt après je t’ai ramené a la maison et je te jure que je lui ai pas reparlé depuis.

Mme Fortenberry : mon dieu mais quel monstre démoniaque peut bien s’en prendre a une vieille dame sans défense !

Hoyt : pour être honnête, tu l’a bien cherché, t’étais plus toi-même ! Tu étais comme possédée, tu disais des choses horribles qui je l’espère dépassaient ta pensé.

Mme Fortenberry : (paniquée) quel genre de choses ?

Hoyt : des trucs malveillants et franchement dégelasses sur Jessica, sur moi, et surtout sur papa, des mensonges, genre papa c’est tiré une balle dans la tête.

La mère de Hoyt détourne les yeux gênée, Hoyt la regarde avec insistance, elle se retourne vers lui désemparée.

Hoyt : il s’est pas suicidé, hein ? C’était un cambrioleur ?

Mme Fortenberry : tu vas bientôt avoir trente ans, il est temps que tu connaisses la vérité (Hoyt se relève et part dans la cuisine)

Hoyt : j’aurai aimé connaitre la vérité quand j’en avais 10 ! ou au moins quand j’en avais 20, pendant toutes ses années tu m’as cloitré ici, tu m’as interdit de déménagé, d’aller a la fac. Tu m’as empêché de vivre, tout ca parce que tu avais peur d’un cambrioleur qui existait même pas (rire cynique).

Mme Fortenberry : (en larme) oui j’avais peur ! Et j’ai toujours peur, peur de te perdre (elle se lève et essaye de le prendre dans ses bras, il s’écarte) tu es tout ce que j’ai dans la vie. Il fallait bien que je m’accroche a quelque chose

Hoyt : tu m’as menti ! Pendant 18 ans. Tu m’as terrorisé pour ne pas être seule. Je suis un homme mal dans sa peau a cause de toi. Tu sais mon seul regret ? Maman, c’est que Jessica ne t’est pas achevée !

Sa mère est choquée, Hoyt s’en vas en claquant la porte.

 

Scène 12: Arlène, Terry, Jason, Jane, Andy, Bud, Sam, Bill

 

Dans le jardin de Sookie ...

 

Arlène : (au téléphone faisant les 100 pas) vous êtes surement entrain de dormir. Oh mon dieu, faites qu’ils soient entrain de dormir. Maman sera bientôt a la maison, promis, maman vous aiment.

Arlène : c’est la 3ème fois que j’appel, pourquoi ils ne répondent pas ?

Terry : aller vient on s’en vas, on va marcher.

Jason : oh, euh Arlène ! Je peux vous déposer, ma bagnole est juste derrière.

Arlène : c’est vrai ? Oh dieu te bénisse.

Une femme : hurlement (Jason vas voir)

Jason : qu’est ce qu’il y a ?

Jane : je crois que j’ai retrouvé mon doigt. (En fouillant dans ce qui reste de l’autel)

Jason : Bordel ! Mais comment est ce que …

Jason : ca vas aller ! Arlène, on va emmener Jane avec nous, il faut la déposer aux urgences.

Arlène : bien sur (ils partent)

 

Lafayette : mais comment j’ai atterri ici moi ?

 

Bud : passe au poste demain matin, je te rendrais ton badge, d’accord ?

Andy : c’est vrai ? Je te décevrai plus Bud. Je te promets que je toucherai plus un verre.

Bud : cette ville est devenue un immense foutoir et je sais très bien que je ne pourrai pas tout remettre en ordre tout seul. T’as peut être des défauts Andy mais au moins toi, t’as un pantalon sur les fesses.

 

Sam est a l’ écart sur la terrasse, il regarde une biche dans la forêt, les larmes aux yeux, Bill arrive.

Bill : je voulais te remercier de m’avoir laissé jouer avec t’a vie. Ca n’a pas du être évident.

Sam : Sookie est en vie, vous avez eu ce que vous vouliez.

Bill : tu le voulais aussi.

Sam : ouais, elle est comme ma famille, d’ailleurs ils font tous partie de ma famille. C’était le seul moyen de les sauvés, je ne pouvais pas dire non.

Bill : je te suis reconnaissant d’avoir pris le risque de révéler ton don pour sauver les tiens.

Sam : il m’a fallu longtemps pour comprendre qu’on souffre bien plus en se cachant, qu’en affrontant la réalité. (Bill s’en vas, Sam tourne la tête vers la foret, la biche est partie).

 

Scène 13 : Tara, Eggs, Sookie

 

Dans la cuisine de Sookie … Eggs essaye de se laver les mains en larme.

 

Eggs : (il se redresse et regarde tara) ou est Maryann ? Elle, elle saura ce qui c’est passé.

Tara : on s’en est sorti, c’est tout ce qui compte.

Eggs : peut être, mais je veux savoir pourquoi j’ai du sang sur les mains.

Tara : Sookie m’a permise de me rappeler certaines choses et je préfère les oublier, croit moi Eggs il vaut mieux que tu n’en sache pas plus sur ce qui c’est passer.

Eggs : ce n’est pas à toi de décider pour moi.

Tara : pourquoi tu ressasse le passé, il faut qu’on reprenne notre vie comme elle était avant.

Eggs : je ne peux pas, je veux savoir d’où viens tout ce sang (il recommence a se laver les mains).

Sookie : ca vas ? ca y est tout le monde est enfin partie. T’a vu bill ?

Tara : je crois qu’il est monté.

Sookie : (elle regarde Eggs inquiète) il va bien ? Et toi ca vas ?

Tara : ouais, je suis juste un peu, je m’en veux terriblement d’avoir amené cette folle dans ta maison. Je me suis faite avoir comme une conne, parce qu’elle m’a fait croire qu’on était, comme une famille, un truc comme ca (Sookie prend tara dans ses bras).

Sookie : hey, t’as déjà une famille. On est ta famille (elle lâche Tara) et demain matin on ferra le ménage, on va nettoyer tout ce que se monstre a touché et oublier toute cette histoire (Sookie regarde par terre) oh mon dieu ! Mike spencer est toujours là ! Je lui ai mis un sacré coup de poêle.

Tara : je m’occupe de lui, toi vas te reposer.

Sookie : merci.

 

Scène 14 : Sookie, Bill

 

Dans la chambre de Sookie ...

 

Sookie : il reste combien de temps avant l’aube.

Bill : 41 minutes.

Sookie : j’en veux 40 dans tes bras.

Ils se dirigent vers le lit et s’allongent.

 

Scène 15 : Charlaine, Harris, Sam, Tara, Arlène, Coby, Lisa, Lafayette, Terry, deux femmes, Deux hommes, Jane, Andy, Jason, Sookie.

 

Au Merlotte’s …

 

Charlaine harris : (au comptoir) le moins qu’on puisse dire c’est que je m’attendais pas a ce que ce genre de chose arrive dans le coin.

Sam : moi non plus !

Tara : Sam, merci d’avoir ouvert aujourd’hui, t’étais pas obligé, mais on est tous reconnaissant, ca nous a permit de retrouver nos repères.

Sam : le Merlotte’s ce n’est pas que mon bar, c’est le bar de tout le monde.

Tara : ouais mais tu l’as dit, il s’appel le Merlotte’s.

Sam : Merlotte c’est qu’un nom, il ne reflète pas ma vrai personnalité.

 

A une table …… Arlène est assise entre Lisa et Coby, elle les tient dans ses bras.

Lisa : t’en fait pas maman, on te pardonne.

Arlène : oh ! Vous ne devriez même pas savoir ce que se mot veut dire.

Coby : maman ne t’inquiète pas, M.Merlotte s’est occupé de Lisa et moi. On est allé voir des vampires, y’en a même un qui c’est envolé.

Arlène : c’est bien (un peu déconcertée) M.Merlotte est un homme bien ! Mais il n’est pas de notre famille, c’est a moi de prendre soin de vous deux. (En pleure) je vous demande pardon mes petits chéries (elle les serres fort dans ses bras) je vous fais la promesse qu’a partir d’aujourd’hui je ferrai tout pour être la meilleur maman du monde, c’est juré (Terry arrive)

Terry : oh les mains ! (il a deux pistolets en plastique) les enfants, vous vous gardez un œil sur votre maman quand elle est a la maison et moi j’assure sa protection quand elle est au boulot. L’union fait la force, on serra en sécurité comme ca. Ca marche ?

Coby : ouais ca marche.

Arlène : oui c’est une super bonne idée.

Sam : et vous deux, on rame derrière on a besoin de vous !

Arlène : allé j’y vais ! Vous pouvez commencer par la glace si vous voulez.

Coby : attend maman ! Là ou t’est allé pendant tout ce temps, est ce qu’il y avait René ? Tu l’as vu ?

Arlène : non, il doit surement être encore en vacance. Mangez, mangez (elle part avec Terry).

Lisa : c’est ca ! À mon avis il est mort !

Coby : ouais.

 

A une autre table

Femme1 : fuite de gaz mes fesses !

Femme2 : hum, hum.

Femme1 : la seul raison pour laquelle on se souvient de rien, c’est parce que les Aliens nous ont trépassé.

Femme2 : les Aliens ?

Femme1 : chut ! Maryann Forrester ca rime avec martiens envahisseurs.

Femme2 : hum, hum.

Femme1 : je suis sur qu’elle c’est évader de sa planète, tout le monde sait que les Aliens effacent la mémoire des gens qu’ils enlèvent. On me la fait pas a moi.

Femme2 : et ben a moi on m’a dit que Maryann était un agent des laboratoires pharmaceutiques et des medias a la solde du gouvernement, elle aurait empoisonné notre eau avec du LSD pour tenter de contrôler notre esprit.

Femme1 : non ! Comme a San Francisco (Lafayette les regardent d’un air blazer)

Femme2 : ouais, moi au moins je risque rien a MontainDou.

Sam : un autre verre ?

Femme1 : hum, hum.

Femme2 : avec plaisir.

Sam : vous savez pourquoi on a tous disjoncté hier soir ? Mais ca reste entre nous. L’hygiène a fait fermer une distillerie a beaubrige la semaine dernière.

Femme1 : quoi ?

Sam : pour fabrication de vodka frelater. Du pur éthanol !

Femme1 : non !

Sam : si, et apparemment c’est ce que Maryann a servi hier soir. Et ouais. Puisque vous êtes bien a MountainDou et bien restez y (Sam retourne au bar).

Femme1 : merci.

Femme2 : j’en étais sur.

Femme1 : que dieu bénisse le fabricant de son jean ! ca lui fait un cul ! J’ai envie de mordre dedans.

Femme2 : moi aussi (rires).

 

Au comptoir

Lafayette : ressert moi ! Ses cons ont peut être disjonctés, mais faut pas oublier a quel point ils étaient tarés a la base.

Femme1 : et toi, t’a vu ta gueule (Tara sert Lafayette).

Lafayette : (il boit) oh ca vas mieux. Sookie, j’ai de la peine pour toi !

Sookie : quoi ? Pourquoi ?

Lafayette : parce que t’est la seule a savoir ce qui c’est passé, et que tu devras vivre avec ce fardeau toute ta vie. Moi perso je pourrais te cuisiner pour savoir ce qui c’est passé, mais franchement je ne préfère pas.

Sookie : heu.

Lafayette : non, ne me dit rien, surtout pas ok. Même si je te supplie a genou. Ce n’est pas sain pour un enfoiré comme moi de savoir les conneries qu’il a faites. C’est comme avec les saucisses, tu ne sais pas ce qu’il y a dedans mais tu les bouffes quand même.

Sookie : oh en parlant de saucisses, Jane Bodhouse a commandé un hot dog (elle lui donne le bon).

 

A une table, Jane discute avec deux hommes.

Jane : je ne sais plus, je devais être si traumatisée que je suis tombé dans les vapes. Je pense que j’ai du me le faire arracher par un alligator pendant que je lézardais au lac. J’ai pris quelques bains de soleil ses derniers jours (a la table de derrière, Andy est sidéré et Jason rit) le docteur qui m’a recousus le doigt m’a dit que j’avais une structure osseuse exceptionnel, alors avec un peu de chance ca vas se recoller. Heureusement que je suis très agile de la main droite (elle prend son verre et bois).

 

A la table de derrière.

Andy : y’a jamais eu d’alligator dans ce lac ! Quelle Mytho.

Jason : Andy, chuttttt.

Andy : je t’ai vu de mes yeux arracher se doigt d’une énorme statue de viande et je t’ai vu te faire prendre le fion par spencer !

Jane et ses amis rient.

 

Elle se retourne vers Andy

Jane : oh Andy, je ne sais pas ce que tu bois, mais on aimerait bien boire la même chose (nouveaux rires).

Jason : rire forcé.

Andy : ca ! C’est un soda, glaçons et lime.

Jane : rit, se retourne vers ses amis a sa table

 

A la table de Jason et Andy

Andy : super ! Quand j’était un ivrogne les gens me prenaient pour un fou et maintenant que je suis a jeun ils me prennent pour un ivrogne. PUTAIN DE ZOMBIE DE MERDE !

Jason : (il le prend par l’épaule) laisse pisser mon pote, hein ! Toi et moi on sait très bien qu’on les a tous sortis de la merde et ca nous suffit, aller vieux, on est les héros de cette ville.

Andy : quoi ? Mais, y’a personne pour s’en souvenir, même nous on se souvient de rien, on est des putains de héros de mon cul

Jason : Andy, c’est évident ! On a risqué notre vie pour libérer la ville de cette malade. Et regarde, elle est morte, et tout le monde est heureux. On a forcement assuré comme des dieux.

Andy : ouais, mais pour moi, si personne sait qu’on est des héros je ne vois vraiment pas l’intérêt.

Jason : et ben moi je le vois Andy ! Un arbre qui tombe dans la forêt ca reste un arbre qu’est ce que tu crois. Tu vois les vrai héros et ben se sont ceux qui font pas ca pour la gloire, ou pour les filles, ce sont ceux qui se défoncent pour les autres, dans l’ombre (Andy souris), et nous on fait partis de ses gens là. Pas vrai ? YEPA !

 

A l’arrière de la salle Sookie remplie des pots de moutarde.

Sam : ca fait bizarre de te revoir bosser, ca faisait un bail.

Sookie : ca s’oublie pas, c’est comme le vélo.

Sam : dit, tu te sens de faire tournée seul le restaurant, enfin pendant quelques jours.

Sookie : pourquoi tu t’en vas ?

Sam : comme tu le sais, je suis le seul a pas avoir eu de vacances et vu ce que j’ai morflé hier soir, je crois que j’en ai un petit peu besoin.

Sookie : je ne te remercierais jamais assez pour ce que tu as fait hier soir.

Sam : non c’est rien, ne me remercie pas trop, restons discret, il vaut mieux qu’on en parle le moins possible ……. C’est mieux pour nous tous

Sookie : moi je ne vois pas d’inconvénient a ce qu’on sache a quel point tu es unique (elle le prend dans ses bras)

Une femme : bonjour ! Sookie stackhouse ? Je m’appelle automne de la maison marybelle a Ariston, j’ai un présent a vous remettre (elle lui tend un sac qui contient une grande boite).

Sookie : wah, merci.

Automne : vous avez de la chance, votre admirateur a bon gout.

Sookie : hum (automne s’en vas, Sookie regarde le paquet …) tu m’accorde une minute ?

Sam : bien sur (Sookie sort avec son paquet).

 

Scène 16 : Sookie, Eggs

 

Devant le merlotte’s ………assise sur les racines d’un arbre, elle ouvre le couvercle de la boite et le dépose a ses pied, déplie le papier et découvre une superbe robe dans les violet. Elle trouve une carte :

« Je te dois une soirée en tête à tête depuis trop longtemps, j’apprécierai que tu la porte se soir. Bill »

Une main se pose sur son épaule, elle sursaute et se retourne.

 

Sookie : tu m’as fait une de ses peurs Eggs !

Eggs : je suis désolé Sookie, mais, il faut que je te parle.

Sookie : qu’est ce qui se passe ? On dirait que t’as pas dormi de la nuit (il s’assoie a coté d’elle).

Eggs : tous ses trous de mémoires j’en peux plus! ca m’obsède. Je veux savoir ce que j’ai fait, j’ai besoin que tu me le dises, je t’en prie.

Sookie : Eggs, je n’en sais rien, c’est difficile pour moi aussi.

Eggs : j’avais les mains couvertes de sang hier et je sais même pas pourquoi. J’ai fait des conneries dans le passé, mais j’ai payé chère pour ma rédemption. Je croyais que je m’étais calmé, alors si j’ai recommencé a déconner, j’ai le droit de savoir !

Sookie : t’est sur ? Parce que Maryann a fait commettre des crimes à des gens qui ne ferais pas de mal à une mouche.

Eggs : quoi, comment quels crimes ? Je pourrai plus me regarder en face si, si je ne sais pas ce que j’ai fait.

Eggs par télépathie : je sais plus qui je suis, je sais plus qui je suis, je sais que tu peux m’aider, je t’en prie aide moi, aide moi Sookie par pitié.

Sookie : je ne sais pas si ca vas marcher, la dernière fois j’étais avec bill.

Eggs : alors dit moi ce qui faut faire, et je ferai tout pour que tu y arrive.

Sookie : il faut que je pénètre ton esprit (elle s’approche de lui) respire et laisse moi entrée.

Eggs : ok (ils se prennent les mains).

Sookie : bien, on va tenter un retour en arrière a ton premier trou noir.

Eggs : d’accord.

Sookie : emmène moi avec toi (elle ferme les yeux) je vais essayer de te suivre (Eggs ferme les yeux) accroche toi a ton dernier souvenir.

 

Flash

Eggs : je suis avec Maryann dans sa voiture, elle m’emmène dans un endroit qu’elle veut me faire découvrir …. Et après plus rien.

Sookie : concentre toi, laisse moi entrée.

Eggs : je fais ce que je peux.

Sookie ; j’y suis, j’y suis …. Tu es dans la forêt, vous croisez une femme qui marche à l’aide d’une canne.

Eggs : oui, oui je la vois. (La femme est a terre, Maryann et Eggs penchés sur elle)

Maryann : tu es le passage entre les deux mondes, l’hôte parfait pour ramener mon dieu sur terre (Eggs est envouté).

Pharmacienne : je suis l’hôte de rien du tout, je sais même pas de quoi vous parlez (Eggs brandit un poignard, la tue et lui arrache le cœur, Maryann rit).

 

Egg lâche les mains de Sookie, les flashes continuent, il se voit poignarder Daphnée, puis Sam. Il est livide, se lève sans un mot et part, Sookie est sous le choc mais court pour le rattrapé.

Sookie : ce n’était pas toi ! Tu l’as fait contre ta volonté.

Eggs : j’ai tué tous ses gens bordel ! Je leur ai arraché le cœur.

Sookie : non Eggs écoute moi ! C’est Maryann la responsable, elle s’est servie de toi.

Eggs : mais ce sont mes mains, mes mains qui ont tué ses gens.

Sookie : je t’en prie Eggs, ne culpabilise pas tu n’y es pour rien (Eggs s’enfuit en courant) tu vois ont n’auraient pas du le faire. Eggs !

 

Scène 17 : Bill, Jessica

 

Chez Bill …. Jessica descend les marches et s’apprête à sortir, quand Bill la surprend.

 

Bill : Jessica !

Jessica : (elle se retourne gênée) salut.

Bill : tu es d’une élégance ! Un rendez vous galant avec Hoyt Fortenberry ?

Jessica : ou est le problème ? Toi, tu sors avec Sookie, non ?

Bill : allons, tout vas bien (Jessica est soulagé) mais a mon époque les vrais gentlemans se présentaient chez les dames pour les emmener danser, les temps ont bien changé (elle lui sourit)… apparemment sa mère est parti !

Jessica : Hoyt l’a ramené chez elle hier.

Bill : bien ! J’espère qu’elle va mieux et j’espère aussi que Hoyt et toi, vous passerez une bonne soirée.

Jessica : (sourire gêné) merci (Bill se dirige vers la porte) en fait Hoyt et moi, on s’est un peu disputés (Bill se retourne) je m’apprêtais a aller lui faire mes excuses.

Bill : laisse moi te dire qu’il serrait bête de ne pas les acceptez (elle lui sourit).

Jessica : et vous allez ou avec Sookie ?

Bill : dans un restaurant français, je n’ai pas mangé français depuis … 70 ans ! Les humains adorent cette cuisine, la gastronomie française est synonyme de fête.

Jessica : (en se dirigeant vers la porte) bonne soirée, mais t’a la permission de 5H.

Bill : et toi, pas plus tard que 4H (il lui ouvre la porte avant qu’elle ne le fasse).

 

Scène 18 : Sam, Mme Merlotte, M.Merlotte

 

Sam sonne à la porte d’une maison, une femme lui ouvre.

 

Sam : Mme Merlotte ?

Mme Merlotte : (surprise) oh seigneur dieu !

Sam attend dans le salon en regardant des photos sur la cheminée, Mme Merlotte revient avec des boissons.

Sam : je vois, que tu as jeté toutes les photos de moi.

Mme Merlotte : on les a encore, mais, elles sont rangé, c’est pour évité d’avoir a s’expliquer, nos amis croient qu’on n’a pas d’enfants.

Sam : hum.

Mme Merlotte : tu ne veux pas t’assoir ?

Sam : non ! Je n’ai pas prévu de rester.

Mme Merlotte : on n’aurait jamais cru te revoir un jour.

Sam : il ne faut jamais dire jamais avec internet (Mme Merlotte est embarrassée).

Mme Merlotte : Sam … si tu es venu demander des explications, je n’en ai pas vraiment. Mitchell et moi on était fauché comme les blés et se jour là on a eu très peur. On a fuit sans même savoir ce que l’ont avaient vu.

Sam : Ben, vous m’avez vu me transformer en chien (elle se met à pleurer) apparemment c’était suffisant pour m’abandonner comme un chien et ca m’a tellement traumatiser que j’ai passé 19 ans a cacher ma vrai nature. Voila ce que vous m’avez légué.

Mme Merlotte : (en pleure) je suis désolé, je te demande pardon Sam, on a jamais voulu te faire de mal.

Sam : bon ca vas, ca vas, ca vas, je ne suis pas venu me faire plaindre. Je veux savoir auprès de qui vous m’avez adopté. Je veux retrouver mes vrais parents.

Mme Merlotte : c’est impossible, je leurs aient fait la promesse de ne jamais rien dire.

Sam : oh c’est pas vrai !

Mme Merlotte : crois moi, il vaut mieux que tu ne les rencontres pas, c’est mieux pour toi. Ce ne sont pas des gens bien.

Sam : (dégouté) oui, un peu comme vous finalement !

Un appareil se met à sonner, Sam suit Mme Merlotte jusque dans une chambre. Un homme est couché dans un lit entouré de matériel médical. Il tient une feuille dans ses mains et regarde Sam intensément, il lui tend la feuille.

« Melinda et Joe Lee Mickens, dernière adresse connue Magnolia Arkansas. Pardonne-moi », ils se dévisagent, Sam verse une larme.

 

Scène 19 : Hoyt

 

Chez bill …. Hoyt sonne puis frappe a la porte, il tient un bouquet de fleur, personne ne répond.

 

Hoyt : JESSICA !

 

Scène 20 : Jessica, Un routier

 

Une station service …… dans un camion, Jessica embrasse un routier, le routier sort un préservatif.

 

Jessica : avant qu’on aille plus loin, il faut absolument que je te dise quelque chose.

Le routier : ah ouais, quoi donc poupée ?

Jessica : je, je suis vierge !

Le routier : t’est vierge ? ca m’excite. Je vais y aller très doucement tu vas voir. C’est ma grande spécialité

Jessica : c’est vrai ?

Le routier : oui (avec un fervent hochement de tête).

Jessica : tu veux la voire ma spécialité ?

Elle sort ses crocs et lui saute au cou avant qu’il ait pus réagir et hurle.

 

Scène 21 : Hoyt

 

Chez bill ……… Hoyt dépose le bouquet de roses rouges sur le pas de la porte et s’en va.

 

Scène 22 : Sookie, Bill, L’hôtesse

 

Bill et Sookie entrent dans un restaurant, des violons jouent une douce mélodie.

 

L’hôtesse : bienvenue M.Compton, votre table est prête.

Bill : merci.

L’hôtesse : je m’occupe de la musique pour vous.

Ils se dirigent vers leur table.

Sookie : tu as réservé tout le restaurant rien que pour nous ?

Bill : ce soir, je ne tiens pas a exposé ta beauté a d’autres regards que le miens.

Sookie : oh bill ! Je ne mérite pas tant d’attention.

Bill : rien ne me rend plus heureux que de faire ton bonheur. C’est un peu égoïste, je le reconnais (elle rit, la musique viens de changer)

Sookie : moi je sais ce que je vais manger, mais toi quel est l’intérêt d’aller au restaurant si c’est seulement pour me regarder.

Bill : on peut danser ! Vous permettez (il s’incline devant elle, elle lui sourit, il l’attire dans ses bras et ils dansent …….)

 

Scène 22 : Andy, Eggs, Jason, Arlène, Tara

 

Sur le parking du Merlotte’s …….. Andy se dirige vers sa voiture, ouvre la portière.

 

Eggs : Andy Bellefleur (il tient un poignard dans les mains).

Andy : oh, oh (il cherche sont pistolet et recule) on se calme ! (Eggs lève les bras) on se calme ! (Eggs avance vers Andy).

Eggs : non, non. Je viens me rendre ! (les larmes aux yeux et suppliant) je suis un tueur, j’ai massacré des innocents. Allez vas y, mets moi les menottes Andy, et arrête moi.

Andy : écoute moi, commence par baisser ton couteau (Eggs est surpris et en colère) et on en parle après.

Eggs : c’est l’arme DES CRIMES ESPECE DE DEUMEURE ! J’ai planté la femme vaudou, Daphnée et Sam Merlotte. Ils ont tous gouté a cette lame (Eggs brandie le couteau devant Andy qui recule).

Andy : dit pas de bêtises, tout le monde sait que tu étais possédé par Maryann.

Eggs : c’est moi qui est arraché le cœur a ses pauvres femmes Andy !

Andy : calme toi Eggs, calme toi (Andy tend la main pour lui prendre le couteau Eggs se rapproche) donne

Eggs : (très en colère attrape Andy par le cou et le jette a terre) c’est ce couteau regardez ce que je vais lui faire (Eggs le menace avec le couteau) j’ai vu leurs yeux qui me suppliaient quand j’arrachais leur cœur. Je suis leur dernière vision SUR CETTE TERRE. (Andy est terroriser et impuissant. Un coup de feu … l’arrière du crane d’Eggs explose. Andy étonné tourne la tête. Jason tient un pistolet et s’avance).

Jason : il allait te …. Putain chier ! J’avais jamais tué quelqu’un bordel, se flingue il est même pas a moi.

Andy : donne le moi! (Jason pleure), donne moi se flingue (Jason lui donne, Andy le prend et l’essuie avec sa chemise), t’a rien vu petit, t’étais même pas là, allez tire toi maintenant, dégage ! Dégage je te dis (Jason court … quelqu’un sort)

Une voix : oh !

Andy : appelez les secours, vite !

Arlène : oh mon dieu qu’est ce qui c’est passé ?

Andy : c’est lui qui a tué toutes ses femmes, il a avoué et on a l’arme du crime.

Arlène : (elle s’approche du corps) oh !

Andy : il a essayé de me tuer mais (tara arrive en courant)

Arlène : oh seigneur, oh.

Andy : je l’ai eu avant (Arlène bloc tara)

Arlène : oh non, tara n’approche pas.

Tara : (vois le corps de Eggs) oh non, non, non (en pleure, s’accroupi a coté du corps) non, non pas ca ! Eggs !

 

Scène 23 : Sookie, Bill

 

Au restaurant …. Sookie et Bill sont a table, Sookie mange son dessert avec délectation ce qui fait sourire bill.

 

Sookie : c’est très bien que tu ne mange pas (avec un grand sourire) parce que ca, je l’aurais partagé avec personne. C’était exquis, je ne pouvais rêver épilogue aussi brillant au meilleur repas de ma vie.

Bill : ce n’est pas encore l’épilogue (il sort une pochette de sa veste et la tend à Sookie)

Sookie : des billets d’avions ! C’est ou Perlington ?

Bill : c’est dans le Vermont.

Sookie : le Vermont, mais qu’est ce qui

Bill : les billets vont avec ca

Bill pose un écrin sur la table et lui tend, Sookie est sous le choc, elle contemple la boite, regarde bill et l’ouvre.

Sookie : oh (en voyant la magnifique bague de fiançailles).

Bill : Mademoiselle Stackhouse (elle lève les yeux vers lui) me feriez vous l’honneur d’accepter de devenir ma femme ? (Sookie ne sait plus quoi dire tellement elle est surprise) en espérant que les noces d’hier soir, ne t’on pas dégouté du mariage (sur un ton plus léger). Sookie ? Tu ne réponds rien (mal a l’aise).

Sookie : (les larmes aux yeux) depuis toute petite je rêve de cet instant, et dans mes rêves, je dis toujours oui.

Bill : (surprit) alors ce devrais être facile !

Sookie : et pourquoi là je n’y arrive pas ? Peut être parce que mon cœur s’affole et que mon cerveau est sans dessus dessous, je suis déboussolé, en plus avec tous ses drames (Bill es désappointé) je suis plus sur de rien, je sais même plus si je suis humaine.

Bill : quoi ?

Sookie : c’est moi, je ne sais pas, je suis peut être une aberration de la nature j’ai connu qu’une seule personne comme moi et je ne sais même pas ce qu’il est devenu (Bill lui sourit tendrement) mais que ce passera t’il quand je serais vieille et malade (elle est en pleure) et que toi tu seras toujours le même jeune homme ?

Sookie : Sookie, tout ca n’a pas d’importance, moi je t’aime tel que tu es !

Sookie : mais je ne suis même pas sur de ce que je suis Bill.

Bill : (triste) ca veut dire que c’est non ?

Sookie : non, ca veut dire, ca veut dire que je sais plus ce que je dis. Excuse-moi, j’ai besoin d’une minute pour reprendre mes esprits.

 Elle se lève, il la suit du regard, il est inquiet. Elle s’enferme dans les toilettes, pleure, regarde la bague …. La passe a son doigt et cesse de pleurer, elle contemple sa mains dans le miroir et sourit …

 Bill attend a leur table, anxieux il regarde ses mains …… Une chaine d’argent se glisse sous sa gorge, il gémit, les mains gantées serrent fermement il tombe a la renverse.

 Dans les toilettes Sookie sourit, se remet du rouge a lèvre, puis le range dans son sac qu’elle ferme, revérifie que tout est parfait dans le miroir avant de sortir d’un pas assuré, elle ouvre la porte.

 Sookie : c’est oui (elle court) oui Bill Compton je veux être ta femme !

 Elle se fige, voyant la table dévasté et Bill qui a disparut … elle se retourne et vois une porte qui donne sur l’extérieur entrain de se refermer … son regard revient sur leur table, paniquée.

sookie : Bill ?

 

FIN, la suite à la prochaine saison ! 

Scene 1:  Sookie’s house – Sookie, Lafayette, Tara, Maryann, Jane, Eggs, Arlene

Lafayette: She wants you downstairs with the egg.

Tara: Yeah?

Lafayette: Now.

Sookie: Tara? Tara? What are you doing?

Tara: He’s coming. This means he’s coming.

Sookie: Tara! Tara, what…? Lafayette, sweetie? I’m your friend. I know you’re in there. You don’t want to do this.

Lafayette’s thoughts: Prepare her for Bromios, prepare her for Eleutherios.

Lafayette: Take off your clothes.

Sookie: What? Listen to what you’re saying.

Lafayette: I have thousand-year-old vampire blood in me. Now, take off your fucking clothes!

Sookie takes off her clothes.

Lafayette: Now put this on.

Lafayette and Sookie go down.

Jane: Get down here. We’re waiting for you.

Lafayette: Here she is, just like you wanted.

Maryann: Just in time.

Sookie: What the hell are you doing in my grandmother’s wedding dress?

Maryann: Welcome, Sookie. You’re gonna be my maid of honor.

 

Credit

 

Sookie: Eggs, let me go.

Eggs: Don’t fight it. Just let it take you.

Sookie: I’ve spent enough time being taken recently.

Maryann: You haven’t been taken. Just borrowed. To go along with old, new and blue over here.

Arlene: Which one am I?

Sookie: You have no right to wear that dress.

Maryann: I know I should have asked, but I couldn’t find you. You’ll probably never us it anyway.

Sookie: Oh, go to hell.

Maryann: Please don’t be so negative. It is my day.

Sookie: And you’re in my house. And those are my friends. Plus Jane Bodenhouse.

Jane: I’ve always liked you, Sookie. You give me extra pickles.

Sookie: I don’t knowhow you did what you’ve done to them, but I will not let this happen.

Maryann: Girls, would you mind going and helping with the refreshments? I need to have a moment with my maid of honor.

Jane: Come on, Lafayette.

Maryann: Oh, and bring some vines. You too, Eggs. She’s not going anywhere.

Everyone leaves.

Maryann: I’m all yours. Give it your best.

Sookie: My best what?

Maryann: The electricity. Do it again.

Sookie: I can’t. it’s never happened to me before. I don’t even know what it was.

Maryann: I never felt anything like it. It was like nature herself was shooting out from your fingertips.

Sookie tries.

Maryann: That’s hitting me. You’re not committing to this at all.

Sookie: I do not have electrical powers. I am a human being.

Maryann: You keep saying that. But if you were human… I would have taken you over by now. Come on. It’ll be our little secret. What are you?

Sookie: I’m a waitress. What the fuck are you?

 

 

Scene 2: Maxine’s house – Maxine, Hoyt

Maxine sings in the kitchen. Hoyt is sleeping. She tries to go out but he stops her.

Hoyt: Mama, no.

Maxine: What good’s it do you to keep your mother locked up in her own house? Norman Bates.

Hoyt: I’m gonna take everything you’ve said for the last days about me, about Daddy, and lock it up in a little box, and forget it ever happened.

Maxine: This is bigger than your petty, little feelings. A god is coming into our midst. Does any part of your puny brain understand what that means?

Hoyt: We’re staying home.

 

 

Scene 3: Sookie’s house – Maryann, Sookie

Maryann: Think back. Wasn’t there ever a time you felt someone, or something, watching over you?

Sookie: Yes. God.

Maryann: You can call it that. But it’s not the same one the blind billions worship. And in your heart of hearts, you know it.

Sookie: Fine. Then what am I?

Maryann: You’re definitely beyond human. I live off human energy. And yours I can’t channel. That’s very rare, though surprisingly not unique in this town.

Sookie: Sam. You’re marrying Sam?

Maryann: Please. My husband is a god. Sam is… he’s just the ideal wedding gift. It’s been such a long wait. I’m sorry. I’m getting a little overexcited. I’ll smear everything. No time has ever been more perfect. I know my special sacrifice is on his way.

Sookie: He’s done nothing to you.

Maryann: He is the vessel. He appeared to me naked, a virgin, drawn to the very statue that represents the birth of my god. Should have sacrificed him then, but I foolishly let him go.

Sookie: By “sacrifice”, does that involve cutting out his heart?

Maryann: It’s the food of the gods. My husband will love it. It’s the very thing that gives him life.

Sookie: You’ll never get Sam. He can escape you.

Maryann: That is why you are here. It’s fate. Just as Sam Merlotte is the one who will bring forth my husband, you, my dear, are the one who will bring forth Sam Merlotte. The moment he learns where you are, he’ll come running like a dog. Maybe even as a dog. There. Isn’t that beautiful?

 

 

Scene 4: Sophie-Anne’s house – Sophie-Anne, Eric, Luis, Hadley

Eric: How long does this game go on for?

Sophie-Anne: We play to 5 million.

Hadley: She’s way ahead.

Sophie-Anne: It’s pure luck. Yahtzee is the most egalitarian game in the world. You could be my social, physical, or intellectual inferior, but your chances are equal to mine. It’s the perfect antidote for this world, where things such as superiority and inferiority do matter. Speaking of which, I heard about your maker. That blows.

Eric: Thank you. Your Majesty is very kind…

Sophie-Anne: Yahtzee!

Hadley: That’s six in a row.

Luis: It is a magic.

Sophie-Anne: I do not cheat. What would be the point? I’m sorry. You were saying?

Eric: I was just saying thank you. Your Majesty’s kind…

Sophie-Anne: Oh yes, now I remember. Did you know that there’s a maenad in Renard Parish?

Eric: Yes, that is the reason I came to see you.

Sophie-Anne: I wouldn’t get involved if I were you. Stick to what you’re good at. I gave William Compton a few bits of hand-me-down folklore we’ve accumulated over the centuries, but who knows if it’s gospel or gorilla shit? You know, I think he’s monogamous with his human.

Eric: He is in love with her, yes.

Hadley: He is?

Sophie-Anne: Of course he would be with her. You probably are too.

Eric:  I do not love humans.

Sophie-Anne: She’s not entirely human. Have you tasted her?

Eric: Sadly, no.

Sophie-Anne: Don’t. Ever. One vampire falling in love is bad enough.

Eric: Yes, Bill Compton certainly has a knack for finding trouble.

Sophie-Anne: For instance, how does he know I’m having you sell vampire blood? The guards hear everything.

Eric: Your Majesty, I’m sorry. There’s no way he could…

Sophie-Anne: That is really bad.

Eric: He does not know you are supplying it.

Sophie-Anne: He’d better not. I’m holding you responsible. There they are. Aren’t yours lovely. You may be the strongest, oldest vampire in my queendom, but if I wanted, I could own your fangs as earrings. Understand?

Eric: I will take care of Bill Compton. Personally.

Luis: Your turn to make a Yahtzee.

Eric: You suck at this.

 

 

Scene 5: In the woods near Sookie’s house – Andy, Jason

Andy: You sure you wanna go in with the backup?

Jason: You’re my backup. Now, this is Special Ops. We’re surgical. One shot. Say hello to my little friend. Hasta la vista, baby. I love the smell of nail polish in the morning.

Andy: Holy shit.

Jason: That’s Stackhouse property. They got no right to do that.

Andy: You just gonna run in there? We’re way outnumbered.

Jason: Not with Kid Glock on my side. And yours.

Andy: I never killed nobody before.

Jason: You see that house? It’s been in my family for 150 years. Now, what kind of man would stand by while his grandmother’s house gets torn to the ground?

Andy: It’s not my grandmother’s house.

Jason: But it’s in the town you swore to protect. It’s times like these when this town needs a good man, Andy. And that man… is us. Let’s hit it.

Rosy: Detective Bellefleur. Frisk me.

Andy: Hey, get off.

Terry: No one sees the bride before the wedding.

Jason: The what? Step away from the house.

Terry: Don’t fight it.

Jason: Andy, Andy, where are you?

Andy: Right here.

He has black eyes.

Andy: He’s coming!

Andy hits Jason. Jason has black eyes too.

Jason: Fuck, yeah!

Jason kisses Maxine.

 

 

Scene 6: Merlotte’s – Sam, Bill

Sam: All right, they’re asleep in the trailer. Lisa was so worried about her mom she was afraid to go to bed.

Bill: If you’d let me glamour them, they would have been asleep in seconds. You’ve heard there is a maenad in our midst.

Sam: I’m familiar.

Bill: Are you aware she’s here because of you?

Sam: Something like that.

Bill: I need you, Sookie needs you, to make this right.

Sam: If I thought it was as easy as giving myself up to Maryann, I’d have done it by now. And what’s to say she’s gonna stop at me? Killers don’t just suddenly wuit killing. You ought to know that.

Bill: And standing by idly is not an option either. You must come with me.

Sam: No, I’m not sure I wanna be doing that.

Bill: I’m not sure I’m giving you a choice.

 

 

Scene 7: Sookie’s house – Arlene, Sookie, Maryann, Jane, Lafayette

Sookie: Okay, what is with this egg? Did you lay it?

Maryann: No, silly, it’s an ostrich egg. It represents fertility.

Jane: Anoint it with his blood.

Maryann: You’re the maid of honor. You have to lick the egg.

Arlene: Just lick it, already!

Lafayette: Only through the blood will he come.

Jason: Your vessel has arrived.

Sookie: Oh Jason, no.

Jason: Sookie. You look… beautiful.

Maryann: Girls, the time has come. You too.

Sookie: I will not be part of anything so evil.

Maryann: You. You’re the brother? Maybe I could kill you.

Sookie: Fine, I’ll go. But please, just don’t hurt anyone else.

Maryann: Make sure she behaves. Here we go.

Sookie: Youj’re gonna break my arm!

Jason: Don’t make me, because I’ll do it.

 

In the garden.

Bill: Maenad!

Sookie: Bill, what the hell are you doing?

Bill: I have your sacrifice.

Maryann: Oh, my sweet vessel.

Bill: I offer him in exchange for Sookie.

Sookie: No, she’ll kill him!

Sam: She’s not gonna stop with me.

Maryann: Take her to the dead man. She’s served her purpose.

Sookie: Bill, you can’t let her kill Sam!

Bill: Sorry. This is the only way.

Sam: Get your fucking hands off me!

Sookie: Sam! Let go of me!

Sam: Get her out of here. I won’t have her watch me die.

Maryann: I will always be grateful to you.

Sam: This isn’t for you.

Maryann: Gentlemen, he’s yours.

Sam: Get the hell off me.

Sookie: This is what your vampire source told you to do? To give up Sam?

Bill: Sookie, you have to trust me.

Maryann: Let us call forth our God.

Lafayette: The God with horns!

Kikavu ?

Au total, 54 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

logan12 
04.05.2018 vers 09h

Vivi2311 
21.03.2018 vers 11h

stephane25 
19.02.2018 vers 16h

brucas59 
11.01.2018 vers 18h

Luna25 
28.12.2017 vers 20h

agalia 
28.12.2017 vers 09h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Bannière de l'animation HypnoTrésor

Ne manque pas...

Vote pour les HypnoAwards 2018 jusqu'au 26 août !
Jusqu'au 26/08 | Votez nombreux !

Activité récente
Actualités
Calendrier de Août

Calendrier de Août
Ce mois estival, nous serons accompagnés par toute léquipe de True Blood !!! J'espère qu'il vous...

TRAILER | Roswell, New Mexico : les 1ères images du reboot

TRAILER | Roswell, New Mexico : les 1ères images du reboot
La première bande-annonce de 'Roswell, New Mexico', le reboot de la série culte du début des années...

Claws renouvelé pour une 3ème saison !

Claws renouvelé pour une 3ème saison !
Alors que la diffusion de la saison 2 de Claws continue d'être diffusé, la chaîne TNT a renouvelé la...

Calendrier de Juillet

Calendrier de Juillet
Ce mois-ci, nous eront triplement accompagnés !! :) En effet, Tara, Sam et Lafayette nous tiendront...

Joyeux anniversaire Carrie Preston !

Joyeux anniversaire Carrie Preston !
Aujourd'hui 21 juin, c'est le jour de la fête de la musique mais c'est aussi et surtout...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
Partenaires premium
HypnoRooms

Luna25, Avant-hier à 15:45

Vous pouvez encore vous inscrire pour le concours de l'été sur Once Upon a Time

Luna25, Avant-hier à 15:46

N'hésitez pas à proposer des personnages historiques sur le quartier Legends of Tomorrow

Flora12, Avant-hier à 17:29

Le quartier Sanctuary fête ses 8 ans et vous propose des jeux. Venez vous amuser avec nous

grims, Hier à 08:09

Les quartiers Vikings et Sons of anarchy vous proposent de venir voter à leur nouvelle série de photos de la quinzaine !

lizzy69, Hier à 10:19

Le quartier Falling Skies attend l'avis des résistants pour le nouveay sondage et la nouvelle photo du mois !

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site